vintage car on brown field during daytime

Comment se fait le recyclage d’un véhicule hors d’usage ?

Chaque année, des millions de voitures atteignent la fin de leur vie utile et sont considérées comme des véhicules hors d’usage (VHU). Ces véhicules ne sont plus adaptés à la circulation ou présentent un danger pour l’environnement. C’est là qu’intervient le recyclage, qui permet de valoriser les matériaux constitutifs de ces automobiles et de réduire l’impact environnemental de leur destruction. Dans cet article, nous allons découvrir les différentes étapes du processus de recyclage d’un véhicule hors d’usage.

Première étape : la collecte et le transport des véhicules hors d’usage

La première étape du processus consiste à collecter et transporter les VHU vers les centres de traitement agréés. Cette collecte peut être réalisée par des sociétés spécialisées ou directement par les propriétaires du véhicule, en fonction de leur proximité avec les centres de traitement. Par exemple, l’épaviste agréé Recycle Epave est un leader de ce domaine. Une fois sur place, les véhicules sont inventoriés et stockés dans des zones dédiées en attendant leur traitement.

Deuxième étape : le démontage et la dépollution

Avant la destruction proprement dite, les VHU passent par une phase de démontage et de dépollution. Les éléments polluants tels que les batteries, les liquides de refroidissement, les huiles usagées, les pneumatiques, ou encore les filtres à air et à huile sont retirés du véhicule. Les pièces encore en bon état sont également extraites lors de cette phase, afin de pouvoir être réutilisées ou revendues sur le marché de la seconde main.

Le démontage des pièces détachées

Les équipements et les pièces en bon état sont également récupérés et pourront être remis à neuf ou vendus en tant que pièces d’occasion. Parmi ces éléments, on compte notamment :

  • Les moteurs
  • Les boîtes de vitesses
  • Les alternateurs
  • Les démarreurs
  • Les systèmes de freinage
  • Les éléments de carrosserie
  • Les équipements électriques et électroniques
  • Les pneumatiques et les jantes
  • Les sièges et les éléments d’intérieur
LIRE :  Rachat voiture : quel est le meilleur service de rachat de véhicule ?

La dépollution du véhicule

Une fois les pièces et les équipements extraits, le véhicule est ensuite dépollué. Cette étape consiste à retirer et traiter collectivement les différents fluides et substances dangereuses présentes dans l’automobile. Ces polluants comprennent :

  1. Les huiles usagées (moteur, transmission, direction assistée)
  2. Les liquides de refroidissement et de climatisation
  3. Les liquides de frein
  4. Les carburants
  5. Les batteries
  6. Les gaz de climatisation et les filtres à particules
  7. Les pneumatiques usagés

Tous ces éléments sont récupérés, triés, stockés puis envoyés vers des centres spécialisés dans leur traitement afin d’être recyclés ou éliminés correctement.

Troisième étape : le broyage et la séparation des matériaux

Au terme du démontage et de la dépollution vient ensuite la phase de destruction du véhicule. Celui-ci est ainsi placé dans un broyeur industriel qui le réduit en petits morceaux. Les matériaux constituant l’automobile (métaux ferreux, métaux non-ferreux et plastiques) sont alors mélangés et nécessitent un processus de séparation afin d’être valorisés individuellement.

La séparation des métaux ferreux

Les fragments issus du broyage contiennent majoritairement des métaux ferreux tels que l’acier. Grâce à l’utilisation d’aimants puissants, les métaux ferreux sont séparés des autres matériaux et seront ensuite acheminés vers des aciéries pour y être fondu et fabriquer de nouveaux produits en acier.

La séparation des métaux non-ferreux et des plastiques

Le reste des matériaux, composé principalement de métaux non-ferreux (aluminium, cuivre, zinc, plomb) et de plastiques, est soumis à plusieurs méthodes de tri (séparation gravimétrique, criblage, séparation électrostatique…). Les métaux non-ferreux peuvent par la suite être utilisés pour la production de divers objets tels que des pièces automobiles, des canettes ou encore des câbles.

LIRE :  Comment résilier son assurance auto la première année?

Les plastiques récupérés sont également recyclés pour la fabrication de nouveaux produits. Cela permet de réduire l’utilisation de matières premières fossiles dans la production de plastique neuf et participe ainsi activement à la protection de l’environnement.

Quatrième étape : la valorisation des matériaux issus du recyclage

Le processus de recyclage d’un véhicule hors d’usage permet donc non seulement de préserver nos ressources naturelles en limitant l’extraction de matières premières, mais aussi de réduire significativement les émissions de CO2 liées à la production de nouveaux matériaux. Les matériaux récupérés grâce au recyclage des automobiles sont ensuite utilisés dans la production de nombreux objets du quotidien ou dans l’industrie automobile elle-même :

  • L’acier peut être utilisé pour fabriquer de nouvelles carrosseries ou des éléments de structure
  • L’aluminium sert notamment à la production de jantes, de radiateurs ou de blocs moteur
  • Le cuivre trouve une seconde vie dans les câbles, les bobines ou les transformateurs
  • Les plastiques peuvent être employés pour créer des pièces de carrosserie, des pare-chocs ou des éléments de l’intérieur d’une voiture

A lire également