Réparation véhicules : enjeux, coûts et évolutions

Dans un contexte où les véhicules sont de plus en plus complexes, la réparation est un enjeu majeur pour les constructeurs, les garagistes, mais aussi pour les consommateurs. Entre coopérations internationales, frais de gardiennage ou encore droit à la réparation, ce secteur connaît de nombreuses évolutions.

Le groupe allemand Rheinmetall s’implante en Ukraine

Le fabricant allemand d’armement Rheinmetall a annoncé sa coopération avec l’industrie militaire nationale ukrainienne pour réparer des véhicules militaires. Une coentreprise va être créée entre le groupe allemand et l’entreprise publique ukrainienne Ukroboronprom, un conglomérat militaire appartenant à l’État. Cette première étape conjointe vise à développer les activités dans le domaine de la réparation de véhicules militaires avant d’envisager une production locale.

Les frais de gardiennage post-réparation

En France, il est important de savoir qu’un garagiste est en droit de demander à son client de payer des frais de gardiennage lorsque celui-ci laisse son véhicule trop longtemps après la fin des réparations. La Cour de cassation a déjà donné tort à un client refusant de payer près de 140 euros par jour au garagiste depuis la fin de son intervention, car seul un accord sur le devis de réparation avait été signé, sans mention des frais de gardiennage.

Coûts de réparation des voitures sans permis

Les voitures sans permis sont une alternative pour les personnes n’ayant pas le permis de conduire et souhaitant éviter les transports en commun ou le vélo. Si ces petits véhicules ont l’avantage de ne consommer que 3 litres aux 100 kilomètres, leur coût de réparation est également à prendre en compte. Le SRA (Sécurité et Réparation Automobiles) a dressé un bilan des modèles qui coûtent le plus cher à réparer.

LIRE :  Entretien véhicules : assurer la pérennité de votre automobile

Le droit à la réparation pour réduire le gaspillage

La Commission européenne a proposé l’instauration d’un droit à la réparation afin de réduire le gaspillage lié aux véhicules hors d’usage. L’Automotive Data Publishers Association (ADPA) souhaite que ce cadre juridique soit rapidement adopté et ajoute ses suggestions. Selon l’ADPA, l’aftermarket automobile contribue à hauteur de 1,6 billions d’euros à l’économie mondiale et maintient 1,5 milliard de véhicules.

Les attentes du marché de l’après-vente automobile

Pour répondre aux enjeux du droit à la réparation et de la numérisation du marché de l’après-vente automobile, plusieurs associations mondiales ont signé une déclaration commune. Parmi les attentes exprimées :

  • Accès aux données des véhicules pour faciliter les réparations
  • Protection des consommateurs contre les pratiques anticoncurrentielles
  • Mise en place de normes techniques adaptées

La réparation des véhicules est un secteur en constante évolution, tant sur le plan technologique que juridique. Les acteurs du domaine doivent s’adapter aux nouvelles réglementations, tout en tenant compte des besoins spécifiques des consommateurs et des enjeux environnementaux liés à la réduction du gaspillage.

red and black honda car

Sources

  • https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/defense/l-allemand-rheinmetall-va-reparer-puis-fabriquer-des-armes-en-ukraine_AD-202305120872.html
  • https://www.cnews.fr/conso/2023-05-12/laisser-votre-voiture-chez-un-garagiste-apres-les-reparations-pourrait-bientot-vous
  • https://www.autoplus.fr/actualite/voitures-permis-modeles-coutent-plus-chers-reparer-1116487.html
  • https://www.auto-infos.fr/article/l-adpa-plaide-pour-un-droit-a-la-reparation-harmonise-a-l-echelle-europeenne.270511

A lire également